grande affiche big WE-02Depuis sa première saison officielle en 2012-2013, la Station-Théâtre a initié un compagnonnage avec le comédien franco-anglo-nigérian Okon Ubanga Jones, lequel vit depuis une quinzaine d'années à quelques pas de cette ancienne station-service dont les citernes fomentent et délivrent désormais à ceux qui la fréquentent l'or noir d'une langue riche, poétique et singulière, servie par de consciencieux et généreux pompistes du verbe et du théâtre, tous passionnés et professionnels.

 

La carrière internationale d'Ubanga-Jones depuis Londres jusqu'en France, en passant par New York, Edimbourg, Berlin et Varsovie sous la direction de grands metteurs en scène comme Sir Peter Hall, Sir Jonathan Miller, Dominic Hill (UK), Jim Henson, Michael Bennett (USA) puis Robert Cantarella, Jean-Claude Drouot, Jean-Louis Jacopin et Roland Fichet est aussi riche de la diversité de tous les auteurs qu'il a joués en langues anglaise et française. Incarnation d'une forme de culture universelle qui mêle le théâtre à la danse et à la musique, le corps à la langue et au rythme, il fut l'interprète de Mac Caughrean, Richard Kapuscinski, Peter Weiss, Bernard-Marie Koltès, Ntozake Shange, Chinua Achebe et, bien sûr, de William Shakespeare, qui les précède et les réunit tous.

 

Les 21 et 22 Mars prochains, portée par la grande marée du siècle à la faveur d'une éclipse peut-être susceptible de réintroduire la beauté du cosmos dans l'âme et les affaires humaines, la vague Ubanga Jones nous élèvera sur la grande scène de la Station-Théâtre depuis le labyrinthe abyssal d'un voyage parmi les grands soliloques de Shakespeare jusqu'aux étoiles de son dénouement qui constellent la nuit éternelle du géant du blues Big Bill Broonzy.

 

Prix des places : 10€ par représentation. Tarif réduit : 6€ pour les moins de 12 ans et les QF inférieurs à 500€.

Attention, la jauge est limitée à 49 places par représentation.

Réservations prises en compte à réception du règlement. Téléphoner au 06 70 12 75 33 ou envoyer un mail à lastationtheatre@gmail.com

Accueil du public 1H avant chaque représentation. Petite restauration sur place pour les adhérents (5 € la saison)

 

 

 

 

 

Big Bill Broonzy

 UNE SOIRÉE AVEC BIG BILL BROONZY de Will Grealish 

par Okon Ubanga Jones 

Chant guitare blues et comédie biographique.

 

Samedi 21 Mars à 20H30 et dimanche 22 Mars à 17H30. Accueil du public 1H avant. Dans le cadre du Big week-end du comédien Okon Ubanga Jones.

 

 Okon Ubanga Jones se glisse, en frère de couleur et de poésie, dans la peau d’un musicien tellement géant qu’il incarne à lui seul toute l’histoire du blues. Entre une bouteille de whisky et un étui de guitare, passant d’une table à une chaise, le comédien franco-anglo nigérian virtuose nous jouera à pleine vie, l’esclavage dans les plantations du Mississipi, la musique électrique de Chicago, les champs de bataille français de la première guerre mondiale et les agacements du FBI face à la révolte contenue dans ce grand baobab en marche tout bruissant d’Afrique.

 

Ce spectacle a reçu les encouragements de Paul Mac Cartney et de Peter Blake. 

 

 

 

Looking Mégère ou Songe_Photo M

LOOKING FOR SHAKESPEARE

Une production de la Station-Théâtre

avec Okon Ubanga Jones. Textes de Shakespeare traduits par Catherine Hamel.

Dramaturgie de Okon Ubanga Jones. Direction d'acteur de Gwenael De Boodt 

Samedi 21 Mars et dimanche 22 Mars à 15H. Accueil du public à partir de 14H. Dans le cadre du Big week-end du comédien Okon Ubanga Jones. 

 Reprise de ce spectacle créé à La Station-Théâtre en Janvier 2014.

 La poésie est à la base de toutes les dramaturgies. Mieux qu'aucun autre, William Shakespeare, dans une œuvre débordante d'intelligence et d'imagination, a mené la danse de la pensée complexe avec la richesse poétique. A tel point qu'on ne sait plus qui, du caractère des personnages, de la philosophie ou de la langue, tient le devant de la scène. Musicalité, rythme, rime, profondeur des sujets, florescence et déchéance de leurs destins y forment une cosmogonie tissée de mille subtilités où s'étoilent tous les jeux et les désirs, toutes les douleurs et les haines, toutes les stratégies et tous les abandons, toutes les fidélités et tous les amours. Nous allons plonger dans cette « histoire pleine de bruit et de fureur, racontée par un idiot et qui ne signifie rien. » (Macbeth)

Looking for Shakespeare tire le fil de ce labyrinthe de la diversité culturelle universelle en suivant les grandes tirades du Maître dans d'anciennes traductions françaises encore empruntes d'une tradition poétique à laquelle Catherine Ubanga Jones a apporté quelques petites nouveautés indispensables à leur écoute contemporaine.

Il fallait bien un comédien complet comme Okon Ubanga Jones, formé à l'école anglo-saxonne dans la dure exigence des exercices érudits de l'esprit et du corps par le théâtre, la danse, la musique, le chant et la littérature, ayant lutté toute sa vie, en tant qu'homme noir, contre les barrières du casting, polyglotte intercontinental de l'Afrique à l'Europe en passant par l'Amérique, et toujours en état de recherche, pour revenir à ses racines et retrouver les accents fondamentaux du théâtre de Shakespeare.