affiche

L'affiche-programme 2013-2014 :

Une immense rose de langues pousse

sur un dépotoir d'automobiles surnageant

dans le pétrole...

(Elle peut aussi vous être envoyée à domicile

contre 2 timbres à 0,97 euro)

 

EDITORIAL

 

APRÈS LE THÉÂTRE, IL Y A LE SILENCE...

 

Après le théâtre, il y a le silence; le silence du crépuscule sur la scène éteinte. Rien ne nous oblige à applaudir si nous avons brûlé de vivre passionnément dans la langue authentique des gestes et des mots. Il reste un peu de braise enfouie sous la cendre, un foyer qui persistera pour guérir notre âme de tous les renoncements, de toutes les lâchetés, de toutes les somnolences, de tous les cynismes que nous avons admis dans nos vies. Le pouvoir implacable des larges technocrates et la mentalité insidieuse des natifs mesquins, privé de sa réalité, s'est effondré. Dans ce silence, qui présage du meilleur, nous pouvons aimer, nous pouvons rêver, nous pouvons enfin croire à la beauté. Alors seulement nous commençons nos propres poèmes :

 

après les grenouilles de Brisset, tirant l'élastique de la langue et palmant notre cerveau dans son bocal d'os,

après la danse de La Rouille, vieillissant plus vite que la lumière et pénétrant sans coque dans le cosmos,

après la guérison de Mary par Widock, peignant notre âme sur tous les protocoles,

après le voyage, les vols et les geôles de Villon, disparaissant comme un corbeau dans la neige,

après les médecines rudimentaires de Molière, ouvrant notre sac et jetant notre bâton ,

après les diogénies naïves de Vieux Néon, descellant les mots et lâchant leurs oiseaux du nid,

après des nuits de Cagnard et des tranchées de poètes, dormant au frais dans le cresson sans attendre la guerre,

après les violences ataviques de Rutabaga, devenant la graine dans le berceau du vent qui nous sème,

après l'espoir de ne plus vivre, Prise au collet, nous révoltant sans faire semblant d'aimer la vie qui part,

après Shakespeare-secousse-de-lance dans le cœur d'Okon, vivant à chaque saut de cerne le flot de la sève écarlate qui l'irrigue,

après le chant de Jacques Bertin, nous levant pour quitter le siècle et marcher seul en résonnant d'humanité,

après Eux... nous!

 

Car c'est maintenant de nous que s'éloigne le théâtre comme un foyer nomade et c'est à nous seuls qui restons sous la lune, baignés d'une lumière étrangement familière, celle d'une autre humanité, d'appeler de nos vœux l'aube d'une nouvelle scène où nous vivrons demain.

C'est vous dire l'enjeu de la saison et de bien d'autres à venir!

 

Gwenael De Boodt, bâtisseur de théâtre

 

 

AGENDA

 

Samedi 14 Septembre à 20H30, présentation de la saison au public en compagnie de la direction artistique, du bureau et des artistes programmés.

 

le 3 Octobre à 20H30 : Prise au collet, monologue de et par Geneviève Le Meur, Morlaix. Une ménagère assassinée s'exprime enfin sans faire semblant d'aimer la vie. En ouverture du festival Val d'Ille en Scène, gratuit, reservation.vies@live.fr 06 81 75 81 01.

 

le 18 Octobre à 20H30 : Le Necronomicon, lecture de littérature fantastique par G. De Boodt accompagné à la guitare électrique par Marc ar Ruz, I&V. Première. En ouverture du festival de musique métal Samain, entrée 7 euros, réservation au 06 63 83 06 32.

 

les 8 et 9 Novembre à 20H30 : Jacques Bertin, récital du poète chantant avec guitare sèche et chaise en bois. En collaboration avec Les Oiseaux de Passage.

 

les 29 et 30 Novembre à 20H30 : Mots à lier* de Gilles Rosière, d'après les singulières recherches du penseur Jean-Pierre Brisset qui consacra des études paléo-linguistiques aux origines batraciennes de l'homme, avec Bernard Froutin, m.e.s. Froutin et Pako, cie A.T.ETC..., Angers.

 

le 14 Décembre à 20H30 et le 15 Décembre à 15H : Vieux Néon éclaire le monde*, lanturelu pittoresque à partir de 7 ans de Lionel Epaillard avec Lionel Epaillard et Catherine Dartevelle, Les Arts Paisibles, Morbihan.

 

les 10 et 11 Janvier à 20H30 : Dormira jamais* le vendredi à 20H30 et Dormir debout* le samedi toute la nuit, lecture-spectacle de poèmes de Albert-Paul Granier, Pierre Jean Jouve, Jules Mougin, Georges Hyvernaud, etc … (poètes méconnus de 14/18) par Dominique Cagnard, Nanteuil-les-Meaux. Première.

 

les 24 et 25 Janvier à 20H30 : Looking for Shakespeare par Okon Ubanga Jones, I&V. Ballade onirique dans un labyrinthe de soliloques du Maître. Traversé par la poésie de « the bard », un rhapsode nous livre son interprétation de textes choisis durant son « heure sur scène ». Première.

 

les 14 et 15 Février à 20H30 : Rutabaga* de et par Delphine Orleach, m.e.s. de Caroline Pallarès, Cie la Môme Perchée, Aubervilliers. Monologue tragi-clownesque à plusieurs personnages sur les origines génétiques de la scélératesse à travers les violences tragiques d'une famille.

 

les 28 Février et 1er Mars à 20H30 : Villon* de et par André Layus, sous l'oeil de David Gauchard, Cie Version 14, I&V. Monologue à plusieurs personnages sur la vie du poète du XVème siècle et avec son oeuvre. Première.

 

les 21 et 22 Mars à 20H30 : La Rouille* de Philippe Saulle, par Adolfo Vargas, m.e.s. Isabelle Saulle, Association Manifeste, Toulouse. Pièce bavarde pour un danseur en chute libre, monologue.

 

les 11 et 12 Avril à 20H30 : Peter, Ronnie, Joe... and Mary* d'après Voyage à travers la folie de Mary Barnes par Véronique Widock, Cie Les Héliades, Colombes. Monologue biographique d'une artiste schizophrène en guérison à Kingsley Hall.

 

Seconde quinzaine d'Avril : Festival Augustes Pédales, théâtre, littérature, poésie autour du vélocipède et de la lenteur.

 

les 16 et 17 Mai à 20H30 : Eux, becketterie sans âge et avec tour de scène de Thierry Barbet avec Jeanne Clinchamp et Vincent Spatari, m.e.s. de l'auteur par la Cie Pièce montée, I&V.

 

les 13 et 14 Juin à 20H30 : Le médecin malgré lui* de Molière avec Hélène Bothorel, Thierry Beucher, Gaëtan Broudic et Chrystel Petitgas, m.e.s de Brigitte Stanislas, Théâtre Berloul et Cie Staccato, I&V.

 

La chaire des poètes : Avant certaines représentations, parfois accompagnés d'un comédien, des poètes et leurs éditeurs monteront en chaire pour une lecture de quelques minutes.

 

 

TARIFS

  

Adhésion (obligatoire pour l'abonnement) : 12 euros+2 euros par personne supplémentaire du foyer.

*Abonnement 1 personne 8 spectacles sélection rose : 48 euros (+ adhésion).

*Abonnement de soutien 8 spectacles sélection rose : 72 euros (+ adhésion).

Place à l'unité plein tarif : 9 euros.

Place à l'unité tarif réduit : 6 euros (pour quotient familial inférieur à 500 euros, pour les abonnés et pour les moins de 14 ans au spectacle de Décembre).

 


PRATIQUE

 

Chaque représentation étant limitée limitée à 49 places, il est fortement conseillé de réserver.

Les réservations des abonnés sont obligatoires au moins une semaine avant la représentation.

 

 

Les portes du théâtre ouvrent une heure avant le début de la représentation. Une petite restauration est disponible au bar pour les adhérents. 

 Un service de garde d'enfants est organisé sur place en faveur des abonnés par les abonnés eux-même sur réservation.

 Les spectacles commencent à l'heure. Nul n'est admis à entrer dans la salle après la fermeture de la billetterie.

 

La Station-Théâtre se trouve à 12 km au nord de Rennes. On peut facilement s'y rendre à vélo par la Route du meuble.

 

La Station-Théâtre

1 route de Rennes

Beauséjour

35520 La Mézière

02 99 69 28 09 / 06 70 12 75 33

lastationtheatre@gmail.com

http://stationtheatre.canalblog.com

Licences d'entrepreneur du spectacle

n° 1-1059002, 2-1061806, 3-1061807

 

Avec la participation active de tous les bénévoles de la Station-Théâtre et le soutien financier de la communauté de communes du Val d'Ille et du conseil général d'Ille-et-vilaine.