Vendredi 20 et samedi 21 Janvier 2017 à 20h30:

Et les poissons partirent combattre les hommes

Cécile Kiffer et François Possémé dans Et les poissons partirent combattre les hommes de Angelica Lidell

Et les poissons partirent combattre les hommes

d' Angélica Liddell, par la Cie Jean Beaucé

 

Sur les plages d’Espagne, où les touristes se dorent au soleil, les immigrés clandestins viennent s’échouer, morts ou vifs. La confrontation des deux mondes est un révélateur des bassesses d’une société où chacun se cramponne à son bout de pouvoir, niant sa complicité dans le drame qui est en train de se jouer.Les listes des morts et des disparus s’enchaînent, lancinantes. «Et si un jour ils réapparaissaient? Et si un jour ils réapparaissaient transformés en poissons pour aller combattre les hommes?»Le cri de rage,alors, devient allégorie d’une société confrontée à ses peurs, à ses contradictions,et qui semble avoir perdu le sens du mot«humanité»

Dans un rapport frontal et intense, avec son réalisme sans détour, sa restitution crue de faits insupportables, le texte est donné au public par Cécile Kiffer. François Possémé accompagne ces mots, par une composition qui se déploie tour à tour comme un personnage, un support, un espace, un point final. En toile de fond, une vidéo crée un paysage changeant et saturé croisant des horizons, des océans, des poissons.

« Vous avez vu monsieur La Pute, vous avez vu que ce poisson a des yeux d'être humain ? Avec tous ces noirs qui se sont noyés, les poissons commencent à avoir des yeux d'être humain. Avec tous ces noirs qu'ils ont mangés, les poissons commencent à avoir des yeux d'être humain. Il faudrait donner des fusils aux pêcheurs. Parce qu'un poisson avec des yeux d'humain, il faut le tuer comme un être humain, pas vrai, monsieur La Pute ? »

Durée : 1h. à partir de 15 ans

Vendredi 20 et samedi 21 Janvier à La Station Théâtre, La Mézière

Accueil du public dès 19h30 avec bar et petite restauration.

Entrée : 10 € / 6 € pour les QF≤ à 500 €

Pré-réservation à lastationtheatre@gmail.com ou au 06 41 56 47 01

stationtheatre.canalblog.com

 

Spectacle-performance, hommage, antisocial et sans complaisance d'une femme engagée, enragée et desespérée, aux exilés « clandestins » noyés dans le silence complice des politiques par la mondialisation capitaliste. De Angelica Lidell, réalisé et interprété par Cécile Kiffer, comédienne et François Possémé, musicien auteur-compositeur. Cie Jean Beaucé, Rennes.

Durée : 1h.

Tout public à partir de 15 ans

Editions Théâtrales traduit de l'espagnol par Christilla Vasserot

Apparemment, l'Afrique n'est rien d'autre qu'un problème. Le problème des immigrés. Noyés, raides, les poings serrés sur la poitrine. Les pauvres n'ont pas d'âme(…) Comment échapper au lieu commun charitable et à la dénonciation dégoulinante ? (...) Imaginer un miracle, c'est tout ce qui me vient à l'esprit. (A. Lidell)

Précédé d'un arpentage avec le Kerfad le 17 Janvier de 19h à 22h. Voir ici : http://stationtheatre.canalblog.com/archives/2016/07/25/34120498.html